Question écrite adressée à M. Smet concernant l’évaluation et le renforcement de l’administration de Bruxelles Mobilité

Question écrite adressée à M. Smet concernant l’évaluation et le renforcement de l’administration de Bruxelles Mobilité

Lors de la discussion budgétaire en commission infrastructure du 28novembre 2016, nous avons pu remarquer que l’exécution des crédits d’engagement alloués à la mission 17 – Mobilité connaissait un taux d’exécution particulièrement faible, à savoir à peine 47,1 %.

Déjà lors des travaux de la commission spéciale sur l’état des tunnels bruxellois, la question des exécutions avait été abordée. En effet, plusieurs grands programmes relatifs à la mobilité doivent actuellement être réalisés. En outre, le copieux programme de rénovation des tunnels bruxellois ne devait pas retarder les autres travaux, notamment ceux relatifs à l’extension du métro nord. Ces travaux devaient être réalisés conjointement.

C’est pourquoi nous avions évoqué la nécessité d’une administration de Bruxelles Mobilité forte en capacité afin qu’elle puisse suivre le rythme de ces travaux. À ce titre, parmi les recommandations de la commission spéciale figurait notamment la nécessité « de réformer Bruxelles Mobilité et de l’accompagner afin de maintenir et de développer son expertise publique, en termes d’organisation et de gestion ».

La commission avait notamment souligné, en conclusion de ses travaux, « qu’étant donné l’ampleur des travaux à réaliser et la gestion du risque à assurer, il était nécessaire de créer une structure claire et des responsabilités bien définies et de garantir une expertise en interne au sein de l’administration, pour faire de Bruxelles Mobilité une administration plus moderne, professionnelle et performante qui peut faire face de manière durable à tous les défis en matière de mobilité et de travaux publics ».

Monsieur le Ministre, je souhaiterais savoir ce qui suit :

– Comment expliquez-vous les retards de certains engagements budgétaires ? Est-ce dû à un manque de capacités fonctionnelles et/ou en ressources humaines de l’administration de Bruxelles Mobilité ?

– Quels sont l’objet et l’étendue exacte des missions d’audit en cours ou à venir ?

– Quelles sont les refontes organisationnelles envisagées de l’administration de Bruxelles Mobilité en particulier pour ce qui relève de la gestion des ouvrages d’art actuellement éclatée entre différentes directions ?

– Qu’est-ce qui est envisagé pour optimiser la coordination des chantiers ?

– D’une manière générale, à l’échelle de l’administration, quels sont les moyens humains complémentaires identifiés comme nécessaires et les profils respectifs ?

– Quels sont les moyens de support en personnel externe mis actuellement au service de Bruxelles Mobilité ?

– Quels sont les objectifs fixés pour les compétences en génie civil et en gestion des marchés publics ?

– Un programme spécifique d’acquisition ou de transfert des connaissances ou des compétences est-il envisagé ?

– Quels sont les compétences et équivalents temps plein jugés utiles à internaliser ?

– Quels sont les moyens matériels complémentaires éventuelle-ment identifiés ?

À propos de l’auteur

Ridouane Chahid administrator