Le service minimum à la STIB

Le service minimum à la STIB

« C’est une sortie purement opportuniste. Le MR qui manque d’idées sur Bruxelles se calque sur ce qui se passe en Wallonie. Proposer un service minimum a la Stib alors qu’il existe un protocole de conciliation permettant d’éviter les grèves qui fonctionne très bien, cela démontre une méconnaissance du terrain. Ces dix dernières années, on peut compter sur les doigts d’une main les mouvements de grogne liés aux conflits internes de l’entreprise”, déclare Ridouane Chahid (PS).

DH du 12/10/2017

« Le député Ridouane Chahid développe: «Il existe, à la Stib, une convention collective qui met en place un protocole et toute une procédure de concertation. Cela a permis d’éviter de nombreuses grèves internes à la Stib, il y en a d’ailleurs peu. En plus, lorsqu’il y a des grèves, ce n’est jamais à 100%, il y a toujours des lignes qui roulent. Je crois que les libéraux ne croient pas eux-mêmes à la praticabilité de leur texte.»

Le Soir du 16/11/2017


« Ridouane Chahid sort à son tour le flingue lorsqu’il aborde les lignes retenues par le MR pour assurer un service minimum. « Le MR veut réinventer l’eau chaude et sa proposition a surtout pour objectif de surfer sur l’émotionnel et le mécontentement des usagers lorsque les transports en commun ne roulent pas à cause d’un conflit social mais elle ne résout en rien les problèmes qui se posent dans l’entreprise. Une fois le service minimum mis en place, que fait-on ? Je m’interroge aussi sur la manière dont ils ont choisi le réseau à exploiter qui selon moi reprend surtout des lignes qui leur sont chères et qui passent dans les communes qu’ils dirigent. Or, si on veut déployer un tel système, il faut se pencher sur les 19 communes et opter pour les lignes les plus fréquentées. Cela aurait plus de sens que de partir de la première couronne et de desservir un peu Uccle, un peu Ixelles et un peu Etterbeek. » »

Le Soir du 20/02/2018

À propos de l’auteur

Ridouane Chahid administrator