Archives de catégorie Parlement régional bruxellois

Débat sur la fiscalité automobile sur Bx1

Dans la majorité, le PS est critique : “On veut une réforme avec un aspect environnemental mais aussi social.“, dit le député bruxellois Ridouane Chahid.

4 nouveaux lidar d’ici la fin de l’année

Un problème souligné par Ridouane Chahid (PS), député au parlement de la Région de Bruxelles-Capitale. « Dans ma commune, il faut parfois attendre trois mois avant d’avoir un Lidar parce qu’il n’y en a pas assez qui circulent dans la Région », a-t-il exprimé. Pour lui, « instaurer de plus en plus de zones 30, c’est bien, mais ce qui inquiète, ce sont les contrôles. La signalisation ne suffit pas, il faut des sanctions claires par rapport aux vitesses excessives. »

DH du 5/06/2018

Interpellation adressée à Mme Debaets concernant le traitement des amendes routières.

Mme la secrétaire d’État, je vous avais déjà interpelée le 13 juillet 2015 et le 17 octobre 2016 sur la centralisation du traitement des amendes routières.

Lire la suite

Question orale à Mme Debaets concernant les fonctionnalités des caméras ANPR.

Dans le cadre de la zone de basse émission (LEZ) régionale, entrée en vigueur le 1er janvier dernier, une cinquantaine de caméras ANPR (Automatic Number Plate Recognition, reconnaissance automatique des plaques d’immatriculation) étaient prévues sur l’ensemble du territoire des dix-neuf communes de notre Région.

LIRE LA SUITE

La fiscalité automobile

« Le PS exige que ce rapport prévoie des corrections sociales, comme le prévoyait la feuille de route, qui peuvent prendre l’apparence de paramètres dans la formule (comme le poids ou la puissance du véhicule) ou encore via un facteur supplémentaire (réduction ou majoration d’impôt) tenant compte du revenu imposable ».

Le Soir du 3/06/2018

Question écrite à M. Smet et à Mme Fremault concernant la consommation électrique des panneaux d’affichage publicitaire dans l’espace public.

Dans leur contrat de fourniture d’électricité, les annonceurs publicitaires gestionnaires de panneaux lumineux sur la voie publique, dans les abribus ou le réseau souterrain de la STIB disposent de contrats spécifiques pour la fourniture d’électricité.

Lire la suite

Pour un plan national signé SNCB, Stib, TEC et De Lijn

«  »[…] on devrait charger les CEO de la SNCB de la Stib, de De Lijn et du TEC de rédiger un plan national de mobilité intégrée, avance Ridouane Chahid, chef de groupe adjoint du PS au Parlement bruxellois. Il doit être possible de faire cela d’ici 2019 pour que les prochains gouvernements disposent dès leur installation d’une feuille de route. Lutter contre la congestion automobile est un combat commun que nous avons avec les autres régions et le Fédéral. » Le député prône aussi une approche plus participative de la problématique. Celle-ci repose sur le principe de l’interconnection. « Une politique connectée à deux niveaux, développe-t-il. D’une part via une application unique au service de tous les acteurs de la mobilité, ensuite en assurant une liaison effective des différents réseaux de transport. » D’où l’intérêt de s’adresser d’abord aux entreprises précitées. « Nous ne sommes pas contre la voiture mais nous souhaitons que les mentalités changent, l’enjeu est de faire en sorte que les usagers utilisent tel ou tel mode de transport en fonction du trajet à effectuer. »[…]

L’Echo du 26/04/2018

Le vote communautaire ne fait pas une élection.

Une question de génération, Ridouane Chahid, 40 ans, échevin éverois et député bruxellois PS d’origine marocaine, analyse la question sous un angle générationnel. « Je ne nie pas que la première génération d’élus d’origine immigrée a parfois fait des campagnes communautaires ciblées. Je fais partie d’une nouvelle génération qui ne se limite pas à une seule communauté. J’irai même plus loin en disant que l’électorat d’origine marocaine est moins dupe qu’avant. L’électeur a évolué depuis la fin des années 90. Là où il accordait son vote à une liste car elle présentait des candidats d’origine marocaine, aujourd’hui, il demande le programme, s’intéresse aux mesures. »

Le Soir du 14/04/2018

Réaction aux propos repris dans un article du « Peuple »:

J’apprends avec étonnement que le Parti Populaire de monsieur Modrikamen reprend mon nom dans un article de son journal « Le peuple », pour se faire de la publicité sur la polémique du moment impliquant le parti ISLAM.

Je tiens à préciser que tout ce qui me concerne, dans cet article, est totalement faux.

Tout d’abord, je ne suis plus vice-président de la STIB depuis le 10 juin 2014, à savoir depuis ma prestation de serment en tant que parlementaire bruxellois.

Il est étonnant de voir qu’un président de parti, qui plus est avocat, ne connaisse pas les règles de notre démocratie.

Pour rappel, un député régional vote le budget d’une entreprise publique régionale. Il ne peut donc être membre du conseil d’administration de cette entreprise en question. Et de toute façon, un vice-président du conseil d’administration ne s’occupe pas du personnel.

Pour le reste, je rappelle que j’ai toujours combattu tous les extrêmes. Sans exception.

Et que je combattrai toujours avec force toute forme de racisme, de haine, d’exclusion, et toute atteinte aux règles fondamentales qui régissent notre pays comme l’égalité homme/femme.

Ridouane Chahid

Question d’actualité jointe à M. Smet concernant l’état des lieux de la réforme du secteur bruxellois des taxis eu égard à la manifestation du 27 mars 2018.

M. le ministre, je suis content de vous voir en face de moi! Vous vous êtes fait très discret ces derniers jours. Je m’en suis étonné, car ce n’est pas le Pascal Smet que je connais depuis maintenant quatorze ans.

Lire la suite