Catégorie dans Articles, télé

Journal Le Soir du 12/02/2019 : En 2023, le réseau ferré bruxellois s’ouvrira à d’autres opérateurs… dont la Stib?

Ma réaction dans le journal Le Soir de ce mardi 12/02 : Les socialistes francophones poussent, quant à eux, leurs ambitions… au-delà de la Région. «Nous voudrions que l’offre développée par la Stib puisse aller au-delà des frontières régionales, pour couvrir toute la zone métropolitaine. Bien sûr moyennant la conclusion d’accords de coopération avec les trois Régions et la SNCB», confirme Ridouane Chahid. Concrètement, il n’est bien sûr pas question de substituer la Stib à la SNCB sur les grandes lignes desservant Bruxelles au départ de la Flandre et de la Wallonie. «On ne veut pas bousculer cela. Par contre, il y a moyen de travailler sur une ligne circulaire. Et sur les lignes 26 (est) et 28 (ouest), ainsi que sur la liaison est-ouest.»

Ma proposition de résolution visant à payer son abonnement annuel à la STIB en douze fois

Le 20 octobre 2016, ma résolution est déposée au parlement bruxellois.

Les réactions dans les médias

La Libre du 18/05/2017

La DH du 18/05/2017

Le 2 juin 2017 a été votée à l’unanimité ma proposition : celle-ci demande de pouvoir payer son abonnement annuel à la STIB en 12 fois ! Cette résolution sociale favorise l’accès de tous aux transports en commun.

E40 : «Parler de chaos, c’est ne pas connaître le dossier»

Dans le journal Le Soir du 22 novembre 2016, au sujet de la fin de la E40 qui passera de 2×6 bandes à 2×4 bandes, j’ai affirmé que « Parler de Chaos, c’est ne pas connaître le dossier. On parle de réaménagement ici ». « On doit admettre et reconnaitre que les entrées dans Bruxelles ne peuvent plus être des autoroutes ». « Le flux automobile ne sera pas remis en cause. En diminuant d’une bande, ça ne va pas vraiment changer ». Cette décision doit avoir deux effets : améliorer la qualité de vie des riverains et dissuader les navetteurs de se rendre à Bruxelles en voiture. « On espère qu’il y ait un report de la voiture vers d’autres moyens de transports ». Pour cela, « des alternatives doivent être proposées aux automobilistes », comme celle de « renforcer l’offre SNCB ».

Le Soir du 22/11/2016