Catégorie dans Parlement régional bruxellois

Le plan taxi

« Le spécialiste mobilité du PS, Ridouane Chahid, parle, comme Pascal Smet, d’une « proposition en cours de finalisation » . Il rappelle les balises de son parti dans ce dossier : « Nous ne voulons pas ouvrir la porte à Uber à tout prix. Au centre de nos préoccupations, il y a la question du statut du travailleur. Nous souhaitons que le secteur des taxis entre dans le XXII e siècle mais nous ne voulons pas que la protection sociale soit bafouée. »

Le Soir du 6/03/2017


« Cela n’a pas de sens de déforcer nos entreprises bruxelloises face à un géant américain qui a son siège on ne sait où et n’apporte aucune plus-value à Bruxelles », insiste encore Ridouane Chahid.
« Les taxis manifestent ce mardi, soutenus par le PS bruxellois qui veut interpeller contre l’« ubérisation » de la société. »

Le Soir du 26/03/2018

« Ridouane Chahid a déclaré qu’il ne voterait pas le texte s’il arrivait jusqu’au Parlement ».[…] « Ce plan c’est vraiment une régression sociale du statut du travailleur. Le ministre participe à la faillite de ces entreprises bruxelloises”, réagit Ridouane Chahid.

La DH du 4/02/2018

Le service minimum à la STIB

« C’est une sortie purement opportuniste. Le MR qui manque d’idées sur Bruxelles se calque sur ce qui se passe en Wallonie. Proposer un service minimum a la Stib alors qu’il existe un protocole de conciliation permettant d’éviter les grèves qui fonctionne très bien, cela démontre une méconnaissance du terrain. Ces dix dernières années, on peut compter sur les doigts d’une main les mouvements de grogne liés aux conflits internes de l’entreprise”, déclare Ridouane Chahid (PS).

DH du 12/10/2017

« Le député Ridouane Chahid développe: «Il existe, à la Stib, une convention collective qui met en place un protocole et toute une procédure de concertation. Cela a permis d’éviter de nombreuses grèves internes à la Stib, il y en a d’ailleurs peu. En plus, lorsqu’il y a des grèves, ce n’est jamais à 100%, il y a toujours des lignes qui roulent. Je crois que les libéraux ne croient pas eux-mêmes à la praticabilité de leur texte.»

Le Soir du 16/11/2017


« Ridouane Chahid sort à son tour le flingue lorsqu’il aborde les lignes retenues par le MR pour assurer un service minimum. « Le MR veut réinventer l’eau chaude et sa proposition a surtout pour objectif de surfer sur l’émotionnel et le mécontentement des usagers lorsque les transports en commun ne roulent pas à cause d’un conflit social mais elle ne résout en rien les problèmes qui se posent dans l’entreprise. Une fois le service minimum mis en place, que fait-on ? Je m’interroge aussi sur la manière dont ils ont choisi le réseau à exploiter qui selon moi reprend surtout des lignes qui leur sont chères et qui passent dans les communes qu’ils dirigent. Or, si on veut déployer un tel système, il faut se pencher sur les 19 communes et opter pour les lignes les plus fréquentées. Cela aurait plus de sens que de partir de la première couronne et de desservir un peu Uccle, un peu Ixelles et un peu Etterbeek. » »

Le Soir du 20/02/2018

Interpellation à M. Vanhengel concernant la diminution du nombre de bénéficiaires de la prime Be Home entre l’année 2016 et 2017.

M.le ministre, à la suite de la sixième réforme de l’État, l’autonomie fiscale des Régions s’est accrue. Il est donc nécessaire que nous jouissions pleinement de ces nouvelles compétences pour faire correspondre l’environnement fiscal bruxellois aux priorités qui sont celles de ses habitants.

Lire la suite

17/01/2018 – Proposition d’ordonnance

Proposition d’ordonnance visant à modifier l’ordonnance du 3 décembre 1992 relative à l’exploitation et au développement du canal, du port, de l’avant-port et de leurs dépendances dans la Région de Bruxelles-Capitale afin d’assurer la représentation des interlocuteurs sociaux au sein du conseil d’administration de la Société régionale du Port de Bruxelles.

Les zones 30 et leurs aménagements

« le député PS Ridouane Chahid estime qu’une généralisation de la zone 30 ne sert à rien sans politique de sécurité routière coordonnée entre les six zones de police bruxelloises………Il faut que les moyens suivent. Pour imposer la zone 30, il faut des flashs, des coussins berlinois, des rétrécissements de voirie… Ridouane Chahid analyse : « Il ne suffit pas de décréter la zone 30, il faut que les aménagements physiques suivent… » Et là, le bât blesse : l’Everois a attendu trois ans pour obtenir de la Région un poteau de contrôle de vitesse »

Le Soir du 13/11/2017