Archives de catégorie Parlement régional bruxellois

22538721_2064785247090670_3461372342454520710_o

A l’initiative de Ridouane Chahid, un amendement visant à maintenir et à encadrer l’avis conforme de la Commission Royale des Monuments et des Sites (CRMS) a été déposé en séance plénière : les demandes du secteur et de l’associatif ont été entendues ! Cet amendement a été soutenu par l’ensemble des partis lors du travail en Commission !

Le viaduc Herrmann-Debroux

« Je suis favorable à la destruction du viaduc à long terme ….et pour lancer la réflexion sur un nouvel aménagement »

La DH du 10/10/2017

Ma réaction suite à l’annonce de P. Peraïta de revenir au SamuSocial

« Pour le PS, le député Ridouane Chahid a demandé une réunion rapide du nouveau CA de l’association (installé mardi) afin de donner un signal clair dans le sens du changement voulu»

La DH du 5/10/2017

Ma proposition de résolution visant à payer son abonnement annuel à la STIB en douze fois

Le 20 octobre 2016, ma résolution est déposée au parlement bruxellois.

Les réactions dans les médias

La Libre du 18/05/2017

La DH du 18/05/2017

Le 2 juin 2017 a été votée à l’unanimité ma proposition : celle-ci demande de pouvoir payer son abonnement annuel à la STIB en 12 fois ! Cette résolution sociale favorise l’accès de tous aux transports en commun.

Question écrite adressée à M. Smet concernant l’évaluation et le renforcement de l’administration de Bruxelles Mobilité

Lors de la discussion budgétaire en commission infrastructure du 28novembre 2016, nous avons pu remarquer que l’exécution des crédits d’engagement alloués à la mission 17 – Mobilité connaissait un taux d’exécution particulièrement faible, à savoir à peine 47,1 %.

Lire la suite

E40 : «Parler de chaos, c’est ne pas connaître le dossier»

Dans le journal Le Soir du 22 novembre 2016, au sujet de la fin de la E40 qui passera de 2×6 bandes à 2×4 bandes, j’ai affirmé que « Parler de Chaos, c’est ne pas connaître le dossier. On parle de réaménagement ici ». « On doit admettre et reconnaitre que les entrées dans Bruxelles ne peuvent plus être des autoroutes ». « Le flux automobile ne sera pas remis en cause. En diminuant d’une bande, ça ne va pas vraiment changer ». Cette décision doit avoir deux effets : améliorer la qualité de vie des riverains et dissuader les navetteurs de se rendre à Bruxelles en voiture. « On espère qu’il y ait un report de la voiture vers d’autres moyens de transports ». Pour cela, « des alternatives doivent être proposées aux automobilistes », comme celle de « renforcer l’offre SNCB ».

Le Soir du 22/11/2016